Affaire Stormy Daniels : dernière passe d'armes au procès pénal de Donald Trump

Après six semaines de débats au procès pénal de Donald Trump à New York, ses avocats ont demandé mardi aux jurés un acquittement "vite fait, bien fait" afin d'épargner à l'ancien président américain une condamnation. De son côté, l'accusation a estimé que Donald Trump visait bien à "corrompre" la présidentielle de 2016 en dissimulant un paiement à l'ancienne actrice X Stormy Daniels.

Défense et accusation se sont livrées à une passe d'armes finale mardi 28 mai au procès de Donald Trump à New York, dernier acte avant que les 12 jurés se retirent mercredi pour décider d'un verdict au premier procès pénal d'un ancien président des États-Unis. Après six semaines de débats, dominés par des histoires de sexe, d'argent et de politique, le jury commencera à délibérer à huis clos dès mercredi.

Avec une question : l'ancien président des États-Unis, qui aspire à revenir à la Maison Blanche, s'est-il rendu coupable de 34 falsifications de documents comptables, destinées à cacher un paiement de 130 000 dollars à l'actrice de films X Stormy Daniels pour éviter un scandale sexuel à la toute fin de sa campagne présidentielle de 2016 ? Une réponse positive provoquerait un séisme politique.

Le candidat républicain de 77 ans pourrait faire appel et, dans tous les cas, se présenter à l'élection du 5 novembre contre Joe Biden, 81 ans. Mais sous le poids considérable de la première condamnation pénale d'un ex-président.

"Stormy Daniels, c'est le mobile"


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Procès de Donald Trump : quels scénarios pour un verdict historique ?
Récit : au procès de Donald Trump, l'intense semaine de son ancien "pitbull" Michael Cohen
Au procès Trump, la défense à l'assaut de Michael Cohen, l'accusateur numéro un