Affaire Sophie Le Tan : Jean-Marc Reiser a avoué avoir tué la jeune femme

·1 min de lecture

Jean-Marc Reiser a reconnu mardi devant la juge d'instruction être l'auteur du meurtre de l'étudiante strasbourgeoise Sophie Le Tan, en septembre 2018, a appris l'AFP auprès du parquet. "Au cours d'une audition ce matin devant le magistrat instructeur, Jean-Marc Reiser a reconnu son implication dans le décès de Sophie Le Tan", a indiqué le parquet. Selon une source proche du dossier, il a affirmé qu'il ne voulait pas tuer la jeune fille dans un premier temps, avant de reconnaître l'avoir démembrée et avoir caché le corps.

Disparue le jour de son anniversaire

Sophie Le Tan n'avait plus donné signe de vie depuis le 7 septembre 2018, le jour de son 20e anniversaire, alors qu'elle allait visiter seule un appartement à Schiltigheim, commune limitrophe de Strasbourg. Jean-Marc Reiser, 59 ans, qui avait posté l'annonce immobilière, a été arrêté quelques jours plus tard. Déjà condamné pour viols et acquitté au bénéfice du doute pour la disparition d'une jeune femme dans les années 1980, il a été mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration.

En dépit de traces du sang de Sophie Le Tan retrouvées chez lui, le suspect avait réaffirmé, lors d'une audition devant la juge d'instruction le 5 octobre 2019, être innocent. Il soutient avoir soigné la jeune femme blessée à la main, avant qu'elle ne quitte son domicile.

Mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration

Jean-Marc Reiser, 59 ans, a été arrêté en septembre 2018, quelques jours après la disparition de l'étudiant...


Lire la suite sur Europe1