Affaire Sophie Le Tan : Jean-Marc Reiser va s'exprimer devant la cour d’assises

© Benoit PEYRUCQ / AFP

Pour la première fois depuis le début de son procès , Jean-Marc Reiser va pouvoir s’exprimer ce vendredi devant la Cour d’assises du Bas-Rhin, à Strasbourg. Poursuivi pour l’assassinat d’une jeune étudiante, Sophie Le Tan, le 7 septembre 2018 , il va répondre aux questions de la Cour et tenter de prouver que son crime n’était pas prémédité.

"Il est très pressé de pouvoir s’expliquer"

Le procès de Jean-Marc Reiser, accusé de l’assassinat de Sophie Le Tan en septembre 2018, se poursuit aux assises du Bas-Rhin, à Strasbourg. Ce vendredi après-midi sera un moment clé : l’homme de 61 ans au lourd passé judiciaire va être interrogé sur les faits. Il avait fini, après avoir longtemps nié, par avouer avoir tué l’étudiante chez lui, lors d’une visite d’appartement, mais il réfute toujours toute idée de préméditation. Ce sera la première fois qu’il prendra la parole sur la longueur.

Depuis quatre jours, dans son box, Jean-Marc Reiser doit écouter sans pouvoir intervenir. Une véritable épreuve de patience, pour cet homme de 61 ans qui a hâte de pouvoir s’exprimer. "Je l’ai senti frustré d’être en quelque sorte réduit à un silence", confirme l’un de ses avocats, Me Francis Metzger. "Vous avez peut-être relevé qu’il écrit, qu’il nous passe des feuillets, des réflexions, des observations. Il est très pressé de pouvoir s’expliquer".

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"Un joueur d’échec qui a toujours deux ou trois coups d’avance"

Jean-Marc Reiser va notamment devoir ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles