Affaire Skripal (Arte) : 3 choses à savoir sur la mini-série d'espionnage inspirée d'une histoire vraie

·1 min de lecture

PANIQUE EN ANGLETERRE

Le froid, la neige, un ciel bas… La petite ville de Salisbury, dans le sud de l’Angleterre, affronte l’hiver. Sur un banc public, un homme et une jeune femme s’effondrent. Un ennemi, invisible, vient de les frapper. Sergueï Skripal, ex-agent double russe, et sa fille Ioulia ont été empoisonnés au Novitchok, un neurotoxique mortel de fabrication soviétique… Cette histoire, rocambolesque mais bien réelle, a ébranlé le Royaume-Uni, le 4 mars 2018.

CONTRE-PIED SCÉNARISTIQUE

L’originalité de cette mini-série, en quatre épisodes, réside dans le parti pris de raconter l’histoire du point de vue des femmes et des hommes de Salisbury, plutôt que sous l’aspect de l’espionnage. Pour ce faire, les deux scénaristes, anciens journalistes, sont allés sur place mener leurs investigations auprès des habitants.

À lire également

Gérard Depardieu piqué par Claire Chazal au sujet de Vladimir Poutine : "Vous pensez que c'est un Hitler ?" (VIDEO)

RÉPERCUSSIONS INTERNATIONALES

Accusée par le gouvernement britannique, la Russie de Poutine nie toujours toute implication dans l’affaire Skripal. Le bras de fer a donné lieu à des expulsions croisées de près de tro... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi