"Affaire du siècle" : le rapporteur public reconnait une "carence de l'Etat" pour lutter contre le réchauffement

Le rapporteur public a reconnu jeudi lors de l'audience de l'"Affaire du siècle" devant le tribunal administratif de Paris une "carence de l'Etat" en matière de lutte contre le changement climatique. "Il y a bien une faute de l'Etat à n'avoir pas respecté sa trajectoire" de réduction des émissions de gaz à effet de serre, a déclaré le rapporteur public, proposant au tribunal de reconnaître la "carence fautive" de l'Etat.


Retrouvez cet article sur Europe1