Affaire de la sextape : au procès, Valbuena dit avoir "eu peur" pour sa carrière

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Karim Benzema est-il coupable d'une tentative de chantage à la sextape sur Mathieu Valbuena ? Après des années de débats, le procès de cette affaire qui secoue le football français s'est ouvert mercredi matin à Versailles, en l'absence du principal prévenu. Attaquant star du Real Madrid, candidat déclaré au Ballon d'or dans la foulée de ses performances avec les Bleus qu'il a retrouvés au printemps, Benzema, 33 ans, comparait avec quatre co-prévenus, accusés d'être les acteurs de cette tentative de chantage.

La fameuse conversation du 6 octobre 2015

Au tribunal, Mathieu Valbuena a détaillé par le menu comment il avait accueilli la tentative de chantage dont il dit avoir été la victime. "Ca fait six ans qu'on a cette affaire, tout le monde est là ou presque, il manque Karim", a regretté Mathieu Valbuena devant la presse, avant d'évoquer à la barre leur fameuse conversation du 6 octobre 2015 au centre d'entrainement de l'équipe de France à Clairefontaine.

Ce soir-là, Benzema et Valbuena échangent pendant moins d'une demi-heure dans la chambre de l'attaquant du Real Madrid. Le plaignant a déclaré être sorti "apeuré" et "bouleversé" de cette conversation. Karim Benzema, qui avait été missionné par un intermédiaire des maitres-chanteurs présumés, était "insistant pour me faire rencontrer quelqu'un", précise Valbuena, 37 ans. 

La sortie de la vidéo allait "compliquer" la carrière de Valbuena

Son coéquipier en sélection n'était pas agressif et n'a pas fait mention d'argent, reconnait ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles