Affaire Sarah Halimi : pour l'avocat Francis Szpiner, "la justice israélienne est compétente"

·1 min de lecture

Si la justice française s'est définitivement prononcée sur l'irresponsabilité pénale du tueur de Sarah Halimi, la famille de cette retraitée de confession juive ne désarme pas et veut saisir les magistrats israéliens. Avocat de la sœur de la victime, Francis Szpiner assume ce combat auprès de " Marianne ".

Malgré la décision de la Cour de cassation, rendue le 14 avril dernier, les avocats de la famille de Sarah Halimi veulent continuer le combat judiciaire en se tournant vers les autorités israéliennes. Ils espèrent ainsi obtenir un véritable procès d'assises pour traduire, même par contumace (en l'absence de l'accusé), Kobili Traoré qui a reconnu le meurtre de sa voisine, retraitée de confession juive, commis en avril 2017 à Paris. Lundi, l'expert psychiatre Paul Bensussan qui avait conclu à l'irresponsabilité pénale du criminel, en proie à une bouffée délirante au moment de son acte, justifiait auprès de Marianne ses travaux. Ce vendredi, l'avocat de la sœur de Sarah Halimi, Francis Szpiner, lui porte la contradiction et explique les raisons de cette nouvelle initiative judiciaire.Marianne : La sœur de Sarah Halimi, que vous défendez, souhaite porter plainte auprès de la justice israélienne. Où en est cette démarche ?Francis Szpiner : Nous allons rédiger une plainte qu’il faut faire traduire en hébreu. Madame Esther Lekover, la sœur de Sarah Halimi, se rendra auprès de la police israélienne, déposera plainte avec un certain nombre de pièces qu’elle a à sa...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Affaire Sarah Halimi : entre colère et désolation, des milliers de manifestants rassemblés à Paris

Affaire Sarah Halimi : "La société française est en danger, au bord d’un précipice moral"

"À la lumière de l’affaire Chalençon, les premiers de cordée apparaissent comme des beaufs"

Affaire Sarah Halimi : sa sœur va porter plainte en Israël, mobilisation en France

Affaire Mia : de Soral à Conversano, ces autres gourous français d'extrême droite expatriés