Affaire Quatennens : « Je ne minimise pas les violences », dit Bompard

Le député LFI a confirmé ses propos sur la graduation des violences tout en regrettant la polémique. - Credit:PASCAL GUYOT / AFP

Le député LFI était l’invité de BFMTV ce dimanche. L’occasion pour lui de revenir sur la polémique déclenchée vendredi après ses propos sur la gifle.

Propos « abjects » ou « honteux », « taisez-vous ! » : plusieurs personnalités de gauche et du gouvernement ont vivement critiqué les propos du député LFI Manuel Bompard qui avait notamment assuré le 23 septembre dernier qu'« une gifle n'est pas égale à un homme qui bat sa femme tous les jours ». « Je ne minimise pas les faits […], j'essaie de faire la part des choses : une gifle n'est jamais acceptable mais une gifle n'est pas égale à un homme qui bat sa femme tous les jours et une gifle n'est pas égale à une personne qui est accusée de viols après avoir drogué les personnes qui l'accusent », avait déclaré sur CNews ce très proche de Jean-Luc Mélenchon, interrogé sur l'affaire Adrien Quatennens. « Il faut qu'on arrive sur ces sujets à avoir de la nuance, à avoir des principes qu'on doit respecter, et il faut prendre en compte les paroles de celles qui s'expriment sur ce type de sujet », a-t-il poursuivi.

Invité ce dimanche sur BFMTV, le député LFI est longuement revenu sur cette séquence. « Je déplore la polémique à laquelle cette phrase a donné lieu », a-t-il regretté. « J'observe sur les réseaux sociaux des échanges extrêmement durs et je vois bien que cela peut réactiver des souffrances chez des personnes qui ont subi des violences conjugales », poursuit-il.

Comme vendredi dernier [...] Lire la suite

VIDÉO - Quatennens : peut-il rester député ?