Affaire Quatennens: Marine Le Pen fustige "la formulation terrible" de Jean-Luc Mélenchon

Marine Le Pen à Matignon, le 29 juin 2022 - JULIEN DE ROSA / AFP
Marine Le Pen à Matignon, le 29 juin 2022 - JULIEN DE ROSA / AFP

Invitée de la matinale de France Inter, Marine Le Pen, à la tête du groupe Rassemblement national à l'Assemblée nationale, a attaqué La France Insoumise, et plus spécifiquement son leader historique Jean-Luc Mélenchon, après les révélations concernant les violences commises par Adrien Quatennens sur sa compagne.

Malaise jusque dans les rangs de LFI

Pour rappel, le député du Nord a admis dans un communiqué publié dimanche sur son compte Twitter avoir giflé sa compagne, avec qui il est en procédure de divorce, "dans un contexte d'extrême tension et d'agressivité mutuelle". Il a également reconnu lui avoir saisi le poignet et l'avoir violemment repoussée alors qu'elle tentait de récupérer son téléphone portable, qu'Adrien Quatennens avait saisi.

Après cette déclaration, Jean-Luc Mélenchon a déclaré sur Twitter: "Adrien décide de tout prendre sur lui. Je salue sa dignité et son courage. Je lui dis ma confiance et mon affection". Un tweet qui a entraîné un malaise dans les rangs de LFI et de la Nupes, et qu'a fustigé ce mardi Marine Le Pen.

"Ce qui m'a choquée le plus dans cette affaire, ce qui a choqué beaucoup de gens, c'est la réaction de Jean-Luc Mélenchon. Réussir à faire un tweet avec autant de propos laudatifs à l'égard de quelqu'un qui exprimait un aveu d'avoir commis des violences, c'est incroyable", a-t-elle déclaré.

Avant d'appuyer: "Dignité, courage, confiance, affection... Ça fait beaucoup pour un seul tweet".

Mise en retrait de ses fonctions

Dans un second message, Jean-Luc Mélenchon a tenté de nuancer son propos, assurant que "mon affection pour lui (Adrien Quatennens, ndlr) ne veut pas dire que je suis indifférent à Céline".

Une déclaration là encore critiquée par Marine Le Pen. "J'ai trouvé la formulation assez terrible. Là encore, la France insoumise, et ça a été le cas avec Taha Bouhafs, a une difficulté avec ce qui est pourtant présenté comme étant le cœur de leurs préoccupations: la défense des femmes et la lutte contre les violences faites aux femmes".

Toujours dans son message publié dimanche sur les réseaux sociaux, Adrien Quatennens a indiqué se mettre en retrait de sa fonction de coordinateur de la France insoumise.

Mais ces aveux lui permettront-ils de continuer à exercer son mandat de manière sereine? "C'est aux électeurs de le dire, ce sont les électeurs qui élisent les gens", a balayé Marine Le Pen.

Article original publié sur BFMTV.com