Affaire Quatennens : à la Nupes, des voix s’élèvent contre son retour

Sandrine Rousseau et Olivier Faure ont tous les deux affiché leur opposition à un retour d'Adrien Quatennens à l'Assemblée.   - Credit:LUDOVIC MARIN / AFP
Sandrine Rousseau et Olivier Faure ont tous les deux affiché leur opposition à un retour d'Adrien Quatennens à l'Assemblée. - Credit:LUDOVIC MARIN / AFP

« Le retour d'Adrien Quatennens sur nos bancs est désormais impossible. » Céline Quatennens, l'épouse du député LFI du Nord, a dénoncé ce mercredi des « colères », des « crises » et des « violences physiques et psychologiques » exercées depuis « plusieurs années ». Ces nouvelles accusations de violence rendent le retour éventuel d'Adrien Quatennens à l'Assemblée nationale encore plus compliqué, même au sein de sa famille politique.

Le retour d'Adrien Quatennens « est désormais impossible », a estimé mercredi le premier secrétaire du PS Olivier Faure. « Notre devoir est de dire » à Céline Quatennens « que nous accueillons sa parole et la croyons », a écrit sur Twitter Olivier Faure. « Notre responsabilité est d'en conclure que le retour d'Adrien Quatennens sur nos bancs est désormais impossible », a-t-il ajouté. « Aujourd'hui, je pense qu'il ne peut pas revenir à l'Assemblée », a déclaré la députée écologiste Sandrine Rousseau au micro de BFMTV, « il n'a pas à revenir dans l'hémicycle », a-t-elle ajouté.

À LIRE AUSSIAdrien Quatennens doit revenir… devant ses électeurs