Affaire PPDA : trois nouvelles plaintes contre le journaliste, dont une pour viol

·1 min de lecture

Patrick Poivre d'Arvor est désormais visé par trois nouvelles plaintes, dont une pour viol. Cela porte à six le nombre de femmes qui accusent l’ancien présentateur de TF1 de viol ou de harcèlement sexuel. L’enquête préliminaire touche à sa fin.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

Une vingtaine de femmes ont été auditionnées

Ces trois nouvelles plaintes ne sont pas liées à de nouveaux faits qui ont été portés à la connaissance du parquet de Nanterre. Elles ont été déposés par trois femmes ayant déjà été entendues par les enquêteurs.

Celles-ci font parties de la vingtaine de femmes qui se disent victimes de Patrick Poivre d'Arvor. Si elles n’ont pas toutes porté plainte, elles ont néanmoins été auditionnées par la brigade de répression de la délinquance contre la personne, chargé de l’enquête préliminaire.

PPDA nie ces accusations

Désormais, c’est au parquet de Nanterre et donc au procureur de la République de décider, pour chaque cas, si les faits sont passibles de poursuites, ou non, et si la prescription s’applique.

Le journaliste, lui aussi entendu par les enquêteurs a toujours nié ces accusations, ou reconnu des rapports sexuels consentis. Les conclusions du parquet devraient être connus à la fin du mois.


Lire la suite sur Europe1