Affaire PPDA : ce que révèle «Complément d'enquête» diffusé jeudi soir

© Loic VENANCE / AFP

Une interview bidonnée de Fidel Castro, des accusations de plagiats dans plusieurs de ses livres, une condamnation à 15 mois de prison avec sursis dans l'affaire Botton... Rien dans sa carrière n'aura empêché Patrick Poivre d'Arvor de conserver son siège à la tête du 20h de TF1. PPDA, un "intouchable" de la télé qui aurait profité de son statut de journaliste star ? C'est en tout cas cet adjectif que choisit Complément d'enquête pour son numéro diffusé jeudi soir sur France 2, et qui s'intéresse aux 16 plaintes pour viols et pour harcèlement sexuel qui visent le journalisteCulture Médias a vu l'émission en avant-première, son réalisateur Romain Verley explique ce que révèle son enquête.

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Le montage de l'enquête PPDA, la chute d'un intouchable s'est achevé la veille de sa diffusion, après une plainte déposée par PPDA contre les 16 femmes qui l'ont accusé . "PPDA est dans une offensive non pas médiatique, mais judiciaire, juridique. Il attaque 16 femmes pour mensonge", précise Romain Verley. "PPDA déclare que ces femmes sont 'des femmes éconduites, en mal de renommée, et/ou féministes de la dernière heure'. Ces femmes qui accusent PPDA de harcèlement et de violence sexuelle ne sont attirées, selon lui, 'que par l'argent, le pouvoir, la célébrité' et qu'elles ne font ça que 'par vengeance".

Quatre lettres dévoilées par PPDA

Cette plainte du journal...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles