Affaire PPDA : Le présentateur perd sa dernière émission à la télé sur France 5

Jacques BENAROCH/SIPA

MEDIAS - C’est une autre personnalité qui assurera les commentaires de « Une maison, un artiste », une série estivale de documentaires culturels, créée par Patrick Poivre D’Arvor en 2011

La télévision se sépare de Patrick Poivre d'Arvor. L’ex-star, accusée d’agression sexuelle et de viols, n’assurera plus la voix off de l’émission Une maison, un artiste, qui revient cet été sur France 5, a indiqué France Télévisions à l’AFP vendredi, confirmant une information du Parisien. C’est une autre personnalité qui assurera les commentaires de cette série estivale de documentaires culturels, créée par PPDA en 2011, d’abord sous le titre Une maison, un écrivain.

PPDA n’apparaissait pas à l’image et on entendait uniquement sa voix, mais il s’agissait de la dernière émission télévisée dont il était à l’affiche, 14 ans après son départ du JT de TF1 en 2008. Chaque épisode de Une maison, un artiste retrace le parcours d’une personnalité, le plus souvent culturelle (comme Jean Gabin ou Dora Maar dans la dernière saison), en lien avec l’une de ses demeures emblématiques.

Au moins 27 femmes ont témoigné dans la presse ou devant la justice

Le 28 avril, France 2 avait diffusé l’émission Complément d’enquête, comportant plusieurs témoignages accablant l’ancien présentateur vedette, qui nie les faits qui lui sont reprochés. Dans la foulée, l’association MeTooMédias, créée par plusieurs de ses accus(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Affaire PPDA : Vingt femmes vont témoigner dans une émission sur Mediapart ce mardi
Affaire PPDA : « Evidemment on ne le savait pas », assure Nonce Paolini, ancien patron de TF1
Affaire PPDA : « Il m’a juste montré qu’on pouvait être une star du JT et une ordure »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles