Affaire PPDA: le point sur les procédures en cours qui visent l'ancien présentateur de TF1

Patrick Poivre d'Arvor à Paris le 13 octobre 2021. - Alain JOCARD © 2019 AFP
Patrick Poivre d'Arvor à Paris le 13 octobre 2021. - Alain JOCARD © 2019 AFP

L'affaire Patrick Poivre d'Arvor pourrait bien prendre des années avant de se régler. L'ancien présentateur vedette est accusé de viol par une nouvelle femme. Elle a déposé plainte pour viol à Nanterre cette semaine, pour des faits qui se sont déroulés en 1995 alors qu'elle avait 24 ans.

• La procédure des 16 autres femmes

Cela porte à 17 le nombre de plaignantes qui accusent PPDA de viol ou d'agressions sexuelles. Sept autres femmes supplémentaires ont témoigné, mais n'ont pas fait le choix de porter plainte.

Tout a commencé en février 2021, lorsque la journaliste Florence Porcel a décidé de porter plainte contre Patrick Poivre d'Arvor. C'est l'élément qui a entraîné les autres plaintes en seulement quelques mois. Une enquête du parquet de Nanterre a été classée sans suite, puisque la majorité des faits étaient prescrits et ceux qui restent n'étaient pas caractérisés.

876450610001_6287337319001

• Une information judiciaire en cours

Après le classement de sa première plainte, Florence Porcel a déposé une seconde avec constitution de partie civile. Un juge a été nommé et l'instruction est en cours.

• La riposte de PPDA

En réponse à ces accusations, Patrick Poivre d'Arvor a porté plainte pour "dénonciation calomnieuse" à l'encontre des 16 premières femmes qui l'ont accusé d'après les informations de Complément d'enquête. Il avait déjà déposé plainte contre Florence Porcel, mais la procédure avait été classée sans suite.

Si cette riposte de Patrick Poivre d'Arvor a été critiquée par des personnalités publiques sur les réseaux sociaux, certaines plaignantes s'en félicitent. C'est notamment le cas d'Emmanuelle Dancourt, journaliste.

"Je suis l’une des 16 femmes contre lesquelles PPDA ose porter plainte pour dénonciation calomnieuse. Bonne nouvelle! Nous allons avoir un procès, nous qui en étions privées pour prescription!", écrit-elle sur Twitter.

• Une procédure en diffamation

L'ancien journaliste de TF1 a également attaqué Le Parisien en diffamation. Une audience est prévue en juillet 2023 à Nanterre. Selon les informations de BFMTV, le quotidien francilien a prévu de faire citer 11 femmes qui accusent Patrick Poivre d'Arvor à la barre, puisque celles-ci ont donné leur accord. De quoi promettre un procès explosif.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles