Affaire PPDA : "L'enquête risque de prendre des mois, des années"

·1 min de lecture

Dans le sillage des affaires Duhamel et Berry, Patrick Poivre d'Arvor se retrouve lui aussi sous le feu des projecteurs, dans le cadre d'une plainte pour viols. La plaignante, Florence Porcel, accuse le journaliste d'avoir abusé sexuellement d'elle à plusieurs reprises, entre 2004 et 2009. Et ce, "dans un contexte d’emprise psychologique et d’abus de pouvoir." Conséquence : l'ex-mythique présentateur du JT de TF1 est sous le coup d'une enquête pour "viols", dirigée par la brigade de répression de la délinquance aux personnes de Paris. Une procédure qui devrait s'étaler sur le temps à en croire Jean-Michel Décugis, l'un des journalistes du Parisien à l'origine du scoop publié le 18 février dernier.

"On part sans doute sur une enquête longue. D'abord, il va falloir entendre - et ce sera sans doute assez rapide - la victime présumée. Une fois entendue la victime, il va y avoir une enquête classique", explique le journaliste dans le podcast "Code source" du Parisien. "On va faire l'environnement de la jeune femme à l'époque des faits, voir si elle a parlé de ces viols à ses proches, s'il y a des traces, si elle est réellement allée dans le bureau de Patrick Poivre d'Arvor, vérifier tout un tas d'éléments qu'elle donne." Les enquêteurs devront également rechercher de nouveaux témoignages, et surtout d'autres victimes présumées. "Patrick Poivre d'Arvor sera à un moment donné auditionné. On part sur une enquête longue qui risque de prendre des mois et des années", estime Jean-Michel (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "Elle encaisse beaucoup mieux que moi" : les louanges d'Hélène de Fougerolles à sa fille autiste
VIDÉO - "C'est pas des bons Français ?" : accrochage entre Patrick Cohen et Jordan Bardella
Marie de Danemark en deuil, elle pleure la mort d'une amie chère
Flashback - Harry dépouillé de ses titres... comme sa mère Diana
Le prince William inquiet des dépenses de la famille royale ? Il prend les choses en main