Affaire PPDA : Deux des victimes affirment qu'elles étaient mineures quand il aurait abusé d'elles

Mediapart a dévoilé ce 10 mai 2022 son numéro spécial d'À l'air libre, émission choc sur l'affaire PPDA. Sur le plateau, 20 femmes ont parlé publiquement, ensemble, sur ce scandale. Elles sont revenues sur leur démarche d'avoir témoigné devant la justice contre l'ancien présentateur star de TF1 aujourd'hui âgé de 74 ans, Patrick Poivre d'Arvor. Parmi elles, il y en a deux qui déclarent avoir été mineures lors des agressions dont elles accusent le journaliste d'être l'auteur.

Margot Cauquil-Gleizes, enseignante, a pris la parole avec émotion, rapporte Le Parisien : "C'est la première fois que je témoigne publiquement (...). Être ici aujourd'hui, à visage découvert, est une façon de lui dire que je n'ai pas peur et que je maintiens mon témoignage, à savoir qu'il m'a violée quand j'avais 17 ans et m'a agressée sexuellement dans son bureau à l'âge de 24 ans."

Face à la rengaine que les victimes ne cessent d'entendre, "pourquoi avoir attendu tout ce temps", elle répond avoir voulu sortir de l'anonymat en réaction au dépôt de plainte déposée le 26 avril par l'ancienne star du JT pour dénonciation calomnieuse contre 16 des 22 femmes qui ont témoigné contre lui auprès de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). Caroline (prénom d'emprunt), elle, avait 16 ans lorsque PPDA a abusé d'elle, en...

Lire la suite


À lire aussi

Pippa Middleton embarrassée : son beau-père soupçonné dans une affaire de viol sur mineure !
Yannick Agnel accusé de viol sur mineure : la famille de la victime dénonce les accusations de vengeances
Nabilla et Thomas Vergara victimes du grand banditisme ? Des milliers d'euros auraient été en jeu

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles