Affaire Polanski : ce témoin majeur qui confirme les dires de Charlotte Lewis

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Lors d'une déclaration sous serment, enregistrée en mai 2016 et versée à la justice américaine, l'ex-top-modèle Karen Smith s'est remémoré les détails de la nuit de l'agression présumée.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Roman Polanski
    Roman Polanski
    Réalisateur de cinéma, producteur et scénariste franco-polonais

Selon « Le Parisien », en mai 2016, l'ex-mannequin Karen Smith a confirmé sous serment les accusations de viol portées par l'actrice contre le réalisateur.

Un « mensonge odieux » : c"est ainsi que Roman Polanski commentait l'accusation de viol portée par Charlotte Lewis à son encontre, depuis 2010. Pourtant, c'est bien pour diffamation après ces propos à Paris Match en 2019 qu'il sera prochainement jugé, une plainte ayant été déposée par l'actrice britannique. Le réalisateur a été mis en examen en juillet dernier dans cette affaire. Une première pour lui depuis sa fuite des États-Unis en 1977. Auprès du Parisien, vendredi 17 décembre, l'avocat du cinéaste, Me Hervé Temime affirme que son client « conteste avec la plus grande fermeté les accusations de Mme Charlotte Lewis. Il fera état lors du procès en diffamation [?] de tous les éléments démontrant ses mensonges et contradictions ».

Or, selon le quotidien, un témoignage clef vient mettre à mal la défense de Roman Polanski. Il s'agit de celui de l'ancienne mannequin Karen Smith, qui est à l'origine, selon ses dires, de la rencontre entre Charlotte Lewis et le réalisateur. L'actrice britannique lui aurait affirmé que celui-ci l'a violée, en 1983, à l'âge de 16 ans, à Paris, alors qu'était tourné le film Pirates. Ces faits sont aujourd'hui prescrits. Lors d'une déclaration sous serment, enregistrée en mai 2016 et versée à la justice américaine, l'ex-top-modèle s'est remémoré les détails de la nuit de l'agression présumée.

Charlotte Lewis tenait « difficilement sur ses pieds », selon Karen Smith

Après avoir dîné au restaurant, Roman Polanski aurait invité les deux j [...] Lire la suite

VIDÉO - César 2020 : les féministes manifestent contre les 12 nominations de Polanski

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles