Affaire Pogba: un troisième suspect remis en liberté

Paul Pogba pendant un match de la Juventus en décembre 2022 - Icon Sport
Paul Pogba pendant un match de la Juventus en décembre 2022 - Icon Sport

Sur les cinq suspects mis en examen dans l'affaire Pogba, ils sont désormais trois à ne plus être en détention provisoire. L'Équipe rapporte que Mamadou M. a pu quitter la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis ce jeudi après approbation de sa demande de mise en liberté. Il est désormais sous contrôle judiciaire dans le cadre de l'enquête sur des extorsions visant le footballeur Paul Pogba.

"Cette seconde remise en liberté est un soulagement pour mon client qui continuera à se battre pour prouver son innocence", a déclaré Me Steeve Ruben, l'avocat de Mamadou M. Ce dernier avait retrouvé sa liberté durant quelques jours pendant le mois de décembre avant de retourner en détention.

Avant lui, Boubacar C. et Mathias Pogba (frère de Paul Pogba) ont également obtenu leur remise en liberté avec contrôle judiciaire au cours des dernières semaines. Pour Boubacar C., le parquet avait fait appel de la remise en liberté. La cour d'appel de Paris avait toutefois confirmé la décision.

13 millions d'euros réclamés à Paul Pogba

Cinq personnes sont mises en examen dans ce dossier pour extorsion en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs criminelle. Une enquête préliminaire avait été ouverte par le parquet de Paris, puis une information judiciaire le 2 septembre, après les révélations de Mathias Pogba dans une vidéo énigmatique le 27 août. Paul Pogba avait porté plainte en juillet dernier auprès de la justice italienne pour dénoncer des extorsions se chiffrant à 13 millions d'euros entre mars et juillet 2022.

Aux enquêteurs français, Paul Pogba a raconté avoir été piégé par des amis d'enfance et deux hommes encagoulés, armés de fusils d'assaut, qui lui reprochaient de ne pas les avoir aidés financièrement. Sur les 13 millions d'euros réclamés, il dit avoir versé 100.000 euros. Boubacar C. est soupçonné de s'être vu remettre cette somme d'argent.

Mathias Pogba, qui conteste toute participation aux faits, est soupçonné d'avoir fait pression sur l'agente de son frère, l'avocate Rafaela Pimenta, pour qu'elle obtienne de Paul Pogba qu'il verse la somme réclamée par ses maîtres-chanteurs. Quant à Mamadou M., il est accusé par Paul Pogba d'avoir dérobé 200.000 euros lorsqu'ils vivaient ensemble dans une villa proche de Manchester.

Article original publié sur BFMTV.com