INFO JDD. Affaire Pilarski : les expertises ont déjà coûté plus de 160.000 euros

·1 min de lecture

Plus de 160.000 euros. C'est ce qu'a déjà coûté le très médiatique dossier Pilarski, sans compter le temps passé par les enquêteurs, dans un premier temps les gendarmes de de Soissons (Aisne), dessaisis au profit de la PJ de Creil (Oise), la juge d'instruction et le procureur. Plus de 160.000 euros pour sept expertises et une conclusion sans appel, répercutée par le procureur par intérim dans un communiqué cette semaine : "Les expertises se rejoignent et tendent à démontrer l'implication exclusive du chien Curtis dans les morsures ayant entraîné la mort de Mme Pilarski."

Lire aussi - Affaire Pilarski : ce que contient le rapport d'expertises ADN

Mais Christophe Ellul, qui avait décidé de se séparer de Me Caty Richard (désormais avocate de la famille de la victime) lorsque cette dernière lui avait demandé d'envisager l'implication de son pitbull dans la mort de sa compagne de 29 ans, enceinte de six mois, ne l'entend pas de cette oreille. Par la voix de son avocat Alexandre Novion, il compte adresser à la juge d'instruction des demandes de contre-expertises. Le rapport des deux vétérinaires -révélé dimanche dernier dans le JDD- est présenté "comme un document qui ferme le ban, alors qu'il est en rupture totale avec la chaîne logique de l'enquête", juge Me Novion.

L'avocat reproche aux deux experts de n'être pas "partis des résultats de l'autopsie d'Elisa Pilarski", où les légistes estimaient "probable" que les morsures soient le fait "de plusieurs animaux". Plus rare en matièr...


Lire la suite sur LeJDD