Affaire Pierre Ménès : la direction de Canal+ aurait été avertie d'une agression dès 2018

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Accusé d'agressions sexuelles par trois journalistes à la suite de la diffusion du documentaire de Marie Portolano Je ne suis pas une salope, je suis journaliste, Pierre Ménès a été suspendu de l'antenne de Canal+. Une décision forte qui semble arriver un peu tard, à la lecture des nouvelles révélations du site d'information Les Jours. Ses journalistes affirment que la direction de Canal+ était au courant depuis janvier 2018 de l'une des agressions sexuelles dont est accusé le commentateur sportif.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Un document interne mis à jour

En août 2016, Pierre Ménès soulevait la jupe de sa collègue Marie Portolano, dévoilant les fesses de la journaliste devant le public du Canal Football Club, alors que l'émission sportive venait de prendre fin et que l'antenne avait été rendue. Les Jours, qui ont pu consulter un document interne à la chaîne cryptée, écrivent que la direction avait été officiellement saisie de ce sujet en janvier 2018. Une remontée d'information qui a donc eu lieu un peu plus d'un an après les faits. Mais la direction de Canal+ n'aurait rien fait.

Trois ans plus tard, la chaîne semble avoir voulu protéger à tout prix son commentateur sportif, puisqu'elle a fait couper du montage final de Je ne suis pas une salope, je suis journaliste une scène traitant de cette agression, et une autre où Pierre Ménès embrassait de force la journaliste Isabelle Moreau. Cana...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles