Affaire Paul Pogba : l’encadrement des Bleus était au courant depuis mars

© Marco Canoniero/Shutterstock/SIPA

Un membre central de l’encadrement de l’équipe de France savait ce qu’il se passait autour de Paul Pogba. Le joueur des Bleus se dit victime de tentatives d’extorsions de la part de maîtres-chanteurs, lui réclamant 13 millions d’euros pour « services rendus »Une enquête a été ouverte en France en août dernier. Quelques semaines plus tard, son frère aîné Mathias Pogba faisait publiquement éclater l’affaire sur les réseaux sociaux, promettant des « révélations explosives » sur Paul Pogba. Une situation dont avait pris connaissance le policier en charge de la sécurité de l’équipe de France et ce, depuis mars dernier, rapporte RMC Sport .

« Il m’a dit que des gens lui voulaient du mal »

Cet agent a été entendu, le 9 août, par les enquêteurs de l’Office central de lutte contre le crime organisé. RMC Sport a pu consulter le procès-verbal d’audition du policier. Dès le mois de mars, Paul Pogba se serait confié pour la première fois à cet agent de sécurité : « C’est en ce début d’année, vers le mois de mars qu’il m’a dit qu’il vivait une situation particulièrement difficile (…) Il m’a dit qu’il n’était pas bien et que des gens lui voulaient du mal. » Le joueur de la Juventus lui aurait même affirmé « qu’il ne vivait plus et qu’il voulait que ça s’arrête », et que la situation « prenait des proportions trop grandes », touchant notamment sa famille proche dont « sa mère »
Le policier a ainsi indiqué à Paul Pogba qu’il devait « faire suivre ces informations », sans pour autant pr...


Lire la suite sur LeJDD