Affaire Patrick Poivre d’Arvor : les victimes souhaitent “être entendues par Emmanuel Macron”

Ce soir, Mediapart proposait une émission exceptionnelle : pour la première fois, vingt femmes qui ont témoigné dans l’enquête judiciaire contre le journaliste et ex star du JT, Patrick Poivre d’Arvor. Et ces dernières ont lancé un appel au Président de la République !

Mediapart a réussi un coup de maître en réunissant sur un même plateau 20 femmes ayant accusé l’ancien présentateur star de TF1 Patrick Poivre d’Arvor de violences sexuelles et de comportements problématiques.

Journalistes, autrices, mais aussi employées de magasin, enseignante, conseillère aux entreprises, bibliothécaire…ces femmes sont aujourd’hui âgées entre 28 et 63 ans et pour la plupart, elles ne se connaissaient pas avant le début de l’émission. Certaines ont d’ailleurs témoigné pour la première fois à visage découvert.

Des femmes courageuses qui souhaitent enfin être crues et entendues. Ces femmes on toutes ont en commun d’avoir témoigné dans l’enquête judiciaire contre le journaliste et homme de télévision Patrick Poivre d’Arvor, qui a déposé une plainte en « dénonciation calomnieuse » contre 16 d’entre elles.

Présentateur du 20 heures de TF1 pendant 20 ans, Patrick Poivre d'Arvor « conteste », selon son avocat, « toute violence, sexuelle ou non, à l’égard des femmes qui l’ont accusé ».

Réunies autour de la journaliste Valentine Obert, les victimes ont exprimé leurs attentes vis-à-vis du gouvernement d’Emmanuel Macron. Cécile Delarue, ancienne collaboratrice de PPDA à TF1, dénonce : “On aimerait être plus entendues d’Emmanuel Macron. Pour l'instant, c'est silence radio(...) On en peut s’appuyer que sur la vérité journalistique. Il parle au pays, mais il oublie que nous, on est une part du pays. Et c'est pour ça qu'on lui répond”. Rappelo... Lire la suite sur Télé 7 Jours

VIDÉO - Emmanuelle Dancourt : "PPDA, c’est un violeur, un délinquant sexuel, un agresseur, un harceleur, sa place est en prison"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles