Affaire Olivier Duhamel : "Victor" Kouchner porte plainte contre son beau-père

·1 min de lecture

Pour la première fois, il se tourne vers la justice. Agressé sexuellement pendant plus de deux ans durant son adolescence par son ex-beau-père Olivier Duhamel, "Victor" Kouchner a porté plainte contre le politologue. Le journal Le Figaro a précisé que la plainte a été déposée ce mardi 26 janvier, en citant un communiqué de Me Jacqueline Laffont, l'avocate du frère jumeau de Camille Kouchner. "Dans le cadre de l''affaire Duhamel', la victime présumée fait savoir, par l'intermédiaire de son avocate Maître Jacqueline Laffont, qu'elle a déposé plainte contre son ex-beau-père Monsieur Olivier Duhamel à la suite de l'ouverture d'une enquête préliminaire diligentée par le parquet de Paris."

Auditionné par la brigade de protection des mineurs de la police judiciaire de Paris ce jeudi 21 janvier, "Victor" Kouchner a confirmé les propos de sa sœur. Dans son ouvrage titré La Familia Grande, paru aux éditions du Seuil le 7 janvier 2021, celle-ci a affirmé que Olivier Duhamel aurait sexuellement abusé de lui lorsqu'il était adolescent. Une poignée d'extraits de ce livre a été publiée dans les colonnes du journal Le Monde trois jours avant son arrivée sur les étagères des librairies. Ces derniers ont suscité l'indignation et la levée d'une omerta longue de plus de 30 ans. Le constitutionnaliste a alors pris la décision de quitter la présidence de la Fondation nationale des sciences politiques. De son côté, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "viols et agressions sexuelles" le 5 janvier (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Thomas Hugues : son ex Laurence Ferrari avait "plus de mal" avec la médiatisation de leur couple
Yann Arthus-Bertrand : la maladie de Parkinson de son épouse Anne, son autre combat
Bernard Tapie, "à jamais le premier" : l’hommage émouvant de son fils Stéphane pour ses 78 ans
Olivier Sarkozy et Mary-Kate Olsen officiellement divorcés : qui va toucher quoi ?
Dans le bureau d'Olivier Véran, un "angoissant tableau" : "C'est moi qui l'ai choisi"