Affaire Olivier Duhamel : Julien Kouchner, le frère aîné de Camille, sort du silence

·1 min de lecture

Il était l'un des rares à ne pas s'être encore exprimé dans le cadre de l'affaire Duhamel. C'est désormais chose faite. Après sa soeur Camille - qui a publié l'explosif La Familia grande, dans lequel elle relate les abus sexuels subis par son frère jumeau, a priori commis par Olivier Duhamel - et son demi-frère, Alexandre - qui a soutenu sa grande soeur sur les réseaux sociaux - c'est au tour de Julien Kouchner, l'aîné de Bernard Kouchner et Evelyne Pisier de parler aux médias. Auprès du Point, il évoque la relation entre sa mère et sa soeur, Marie-France Pisier. Autrefois fusionnelles, les deux femmes ont fini par se déchirer sur la question des viols subis par "Victor", le frère de Camille et Julien.

Alors qu'Evelyne Pisier a voulu soutenir son mari, Olivier Duhamel, coûte que coûte, Marie-France Pisier a refusé de fermer les yeux. Julien Kouchner se souvient notamment d'avoir assisté à la discussion qui, après les révélations faites à sa mère, a lieu chez Marie-France entre les deux sœurs. "Ma tante était complètement bouleversée. Elle sommait Évelyne de quitter son mari. Mais ma mère a choisi de protéger Olivier, et cela a été absolument insupportable à sa sœur. Marie-France a passé près d’un an à essayé de la faire revenir à la raison. Puis elle a décidé de prendre ses distances", raconte le frère aîné de Camille Kouchner.

Une rupture, dans l'amour sans nuage des soeurs, qui aurait dû constituer un vrai signal pour l'entourage des Pisier. "Ma tante a eu une attitude très (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Julia Minkowski se fait l’avocate de Benjamin Griveaux « gentil pas égoïste »
VIDÉO - Affaire Duhamel : Pascal Praud très remonté contre ceux qui savaient et qui n’ont rien dit
Mort du petit Grégory : que deviennent ses parents Jean-Marie et Christine Villemin ?
Affaire Olivier Duhamel : cette scène gênante lors de l’hommage après la mort d’Evelyne Pisier
VIDÉO - Bruno Le Maire très gêné par une question de Philippe Etchebest