Affaire Olivier Duhamel : Evelyne Pisier avait-elle révélé l’inceste dans un livre ?

·1 min de lecture

Avant Camille Kouchner, Evelyne Pisier aurait-elle tenté de briser l’omerta ? Il y a quelques années, sa mère aussi, disparue en février 2017, aurait mis des mots sur les maux. Comme l’a rappelé Libération ce mardi 12 janvier, l’écrivaine avait publié l’ouvrage Une question d’âge en 2005. Un récit franc dans lequel elle relatait son expérience de l’adoption, bouleversée par l’inceste. Pourtant très présent dans le livre, notamment dans les deux derniers chapitres selon nos confrères, personne ne l'aurait relevé.

Si les noms auraient été changés, le journal a relevé des similitudes avec la réalité de l’auteure. À travers ces lignes, Evelyne Pisier se présente comme une avide professeure de droit, ayant adopté une jeune Chilienne. Et le ministère de la Culture lui a donné un poste de direction. Dans la vie, elle a été promue directrice du Livre et de la Lecture par Jack Lang, toujours selon nos confrères. Elle a également une fille aînée Nina, née d’un premier mariage avec “l’acrobate”. Peut-être, une référence à Camille Kouchner et son ex-mari, Bernard Kouchner. Son époux, “Thierry”, apparaît comme un homme de pouvoir et de réseau. Une description qui pourrait, alors, correspondre à celle d’Olivier Duhamel. Néanmoins, Nina accuse son père d’inceste. Evelyne Pisier, qui aurait sombré dans l'alcool et la dépression, a ainsi relaté dans son livre une convocation au commissariat, qui aurait finalement classé le dossier sans suite. “Et leur père ? Le tien abuse sexuellement de toi depuis (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Tu vas t'en prendre plein les gencives" : Eric Dupond-Moretti mis en garde par un ancien ministre
Carolyn Bessette et John John Kennedy : un couple au bord de l'implosion avant sa tragique disparition
Olivier Véran laminé : "Il restera comme l'homme d'un échec"
Affaire Olivier Duhamel : Bernard Kouchner « n’a rien fait pour cacher l’affaire »
"Mangez un jambon-beurre !" : le Pr. David Khayat lance un appel surprenant