Affaire Marc Pulvar : quatre questions autour des accusations de pédocriminalité qui visent cette ex-figure du syndicalisme martiniquais

franceinfo
·1 min de lecture

Elle a terminé en larmes. L'ancienne journaliste Audrey Pulvar a accordé un entretien à France Inter, lundi 15 février, pour parler des accusations de pédocriminalité visant son père, le syndicaliste Marc Pulvar. Trois femmes de sa famille ont publié une lettre, le 6 février, dénonçant un "héros martiniquais, pédocriminel et violeur". "Ici, à Paris, ce n'est pas l'affaire Marc Pulvar, ce n'est pas la parole des victimes qu'on a entendue, c'est mon nom qui a été mis en exergue", a déclaré celle qui est désormais adjointe à la maire de Paris et candidate aux élections régionales en Ile-de-France, expliquant être restée en retrait plusieurs jours pour que les victimes puissent s'exprimer. Franceinfo revient sur ces affaires.

Qui est Marc Pulvar ?

Mort en 2008 à l'âge de 71 ans, Marc Pulvar était une personnalité en Martinique. Professeur de mathématiques à l'origine, il a marqué la vie politique de l'île."En 1962, il devient membre de l'Organisation de la jeunesse anticolonialiste de la Martinique et signe le manifeste intitulé La Martinique aux Martiniquais. Ce document sera placardé dans toute l'île", a rapporté Martinique La 1ère en 2018 alors que des hommages se tenaient pour saluer les 10 ans de sa disparition. "En 1973, Marc Pulvar fonde le mouvement La Parole au peuple, qui deviendra, cinq ans plus tard, le Mouvement indépendantiste martiniquais (MIM). Il s'est ensuite engagé auprès des travailleurs en créant la Centrale syndicale des travailleurs martiniquais (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi