Affaire Maldonado: cinq ans après, une manifestation en mémoire du militant disparu

C’est une affaire qui avait bouleversé l'Argentine… Le 1er août 2017, Santiago Maldonado disparaissait après avoir participé à une manifestation réprimée par la gendarmerie dans la province de Chubut. 78 jours plus tard, son corps sans vie était retrouvé flottant sur un fleuve. Lundi 1er août, pour les cinq ans de sa disparition, ses proches organisaient un rassemblement pour exiger une enquête.

Avec notre correspondant à Buenos Aires, Théo Conscience

Sur la place de Mai à Buenos Aires, des centaines de personnes brandissent la même photo : des cheveux longs, une barbe noire, le regard perçant, Santiago Maldonado semble interroger la foule, la mettre au défi d’éclaircir les circonstances de sa mort. Santiago Maldonado, présent, aujourd’hui et pour toujours. Le slogan est le même que celui scandé depuis 40 ans par les proches des victimes de la dictature militaire.

Adriana Lewi, fille de disparus, est venu dire « nunca más », (« plus jamais », en français) : « Ce qui est arrivé à Santiago a en partie à voir avec l’héritage de la dictature, la violence institutionnelle. C’est un cas emblématique, car c’est une disparition forcée. »

Un nouveau témoignage

En mai 2022, le témoignage d’un gendarme en poste dans la zone où Santiago Maldonado a disparu est venu contredire la thèse de la noyade, et raviver les espoirs de justice de la famille du jeune homme.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles