Affaire Maddie : mis en examen, le suspect affirme avoir un alibi

Des bougies éclairent une photographie de Madeleine McCann, à l'intérieur de l'église de Praia da Luz, le 3 mai 2017, lors d'une cérémonie marquant le 10e anniversaire de sa disparition.
 
Des bougies éclairent une photographie de Madeleine McCann, à l'intérieur de l'église de Praia da Luz, le 3 mai 2017, lors d'une cérémonie marquant le 10e anniversaire de sa disparition.

La mise en examen de Christian B., le 21 avril en Allemagne, a relancé l'enquête sur la disparition de Madeleine McCann. La fillette britannique a été enlevée au Portugal en 2007, sa disparition suscitant un émoi international. Pourtant, d'après Sky News, lundi 2 mai, le mis en cause affirmerait avoir un alibi. De nationalité allemande, ce délinquant sexuel de 43 ans multicondamné aurait eu une relation sexuelle avec une jeune femme dans son van au moment des faits, à plusieurs kilomètres de Praia da Luz, où la petite fille a disparu.

Le principal suspect aurait conduit cette femme à l'aéroport de Faro, au Portugal, le lendemain. Les deux individus auraient été photographiés ensemble au niveau d'un barrage routier. D'après des propos rapportés par Sky News, cette femme aurait été arrêtée par la sécurité de l'aéroport en possession d'un spray illégal au poivre, avant d'en répondre devant un tribunal. Pour sa défense, Christian B. assure que les forces de l'ordre doivent avoir une trace des procès-verbaux de cette arrestation, prouvant ainsi son lien avec la vacancière.

Condamné pour agression sexuelle

D'après les éléments de l'enquête, le téléphone de Christian B. aurait « borné » aux environs de la maison des McCann entre 19 h 32 et 20 h 02, le soir de la disparition de la petite Maddie. La fillette de 3 ans aurait disparu de sa chambre entre 21 heures et 22 heures, alors que ses parents dînaient sur la terrasse de l'hôtel. La famille était alors en vacances [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles