Affaire Maddie McCann : les parents de la fillette disparue se prennent un coup de massue

Un véritable coup de massue. Ce mardi 20 septembre 2022, les parents de Maddie McCann, disparue le 3 mai 2007 à Praia da Luz (Portugal), ont été déboutés par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), suite à leur plainte déposée en 2017 contre le Portugal au sujet des actions de Gonçalo Amaral, l'ex-inspecteur initialement chargé de l'enquête sur la disparition de Madeleine. Dans leur recours, Kate et Gerry McCann estimaient que leur présomption d'innocence et leur réputation avaient été bafouées lorsque l'ancien policier les avait accusés, dans son livre Maddie : L'enquête interdite, publié en 2008, d'avoir joué un rôle dans la disparition de leur fille.

Néanmoins, la Cour européenne des droits de l'homme a estimé que le livre d'Amaral n'avait pas causé de tort aux McCann. "Bien que la Cour comprenne que la publication du livre ait indéniablement causé la colère, l'angoisse et le désarroi des requérants, il n'apparaît pas que celui-ci, ou la diffusion du documentaire, ait eu un impact sérieux sur leurs relations sociales ou leurs efforts légitimes pour essayer de retrouver leur fille", a indiqué la CEDH. Et de poursuivre : "À supposer même que la réputation des requérants ait été atteinte, ce n'est pas à cause de la thèse défendue par l'auteur du livre, mais à cause des soupçons qui avaient été émis à leur égard." Un point qui fait référence au moment où les McCann avaient été nommés "arguidos", autrement dit "suspects (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Disparition de Delphine Jubillar : ces nouvelles données téléphoniques qui portent un coup à la version de Cédric
Il se filme en train d'abattre des passants et diffuse les images en direct
Trois vacanciers s'écartent de la route en voiture, deux y laisseront leur vie
Le calvaire d'une ancienne résistante de 98 ans… qui a poireauté 24 heures aux urgences
Après 12 ans de souffrances, il reçoit un diagnostic atroce qui lui laisse des regrets dévastateurs