Affaire Lola : la sœur de la principale suspecte placée en rétention pour être expulsée

© ISA HARSIN/SIPA

Friha B., la sœur de Dahbia B., a été placée dans un centre de rétention administrative, rapporte France info . L’aînée de la meurtrière présumée de Lola avait été placée en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur la mort de l’adolescente de 12 ans, dont le corps a été retrouvé dans une malle dans le 19e arrondissement de Paris le 14 octobre. Si Friha B. est ressortie de sa garde à vue sans poursuites, elle n’a pas tardé à être arrêtée pour « absence de titre de séjour ». 

Les faits commis dans l’appartement de la sœur

La jeune femme de 26 ans a ainsi été placée, le 19 octobre dernier, dans un centre de rétention en vue d’une expulsion vers l’Algérie. C’est chez elle, dans son appartement du 19e arrondissement de la capitale, que le drame se serait produit, rappelle France info. Friha B. vivait dans la même résidence que Lola et sa famille. Elle hébergeait justement sa sœur Dahbia B. à cette période.

Lire aussi - Dahbia B., auteure présumée du meurtre de Lola : « J’ai vu le visage de sa mère en elle »

Friha B. avait assuré travailler dans une boulangerie de la région parisienne au moment des faits. Elle ne faisait pas l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF), contrairement à sa sœur . Dahbia B. est accusée d’avoir violé, mutilé et tué la jeune fille. La procureure de Paris avait rapporté les déclarations de Dahbia B. .

La suspecte aurait indiqué avoir « entraîné la victime jusqu'à l'appartement de sa sœur », puis avoir imposé à Lola « de se douche...


Lire la suite sur LeJDD