Affaire Kerviel : la Société générale a-t-elle fait broyer un rapport qui lui était défavorable ?

France 3

Tout commence en 2008 par un rapport de justice qui aurait pu changer le cours de l'

affaire Kerviel… Cette année-là, au tout début de l'enquête, Jean-Michel Aldebert, procureur chargé de l'affaire, commande un rapport. Son auteur est l'assistant judiciaire Cédric Bourgeois, un spécialiste de la comptabilité et de la finance.

Dans son rapport, il écrit notamment la phrase suivante : "Une connaissance par le management des prises de position hors normes prises par Jérôme Kerviel." En clair, le document révèle que l'état-major de la Société générale était au courant des agissements de son trader, contre lequel elle est en procès…

Le rapport Bourgeois refait surface en 2016…

En mai 2008, Cédric Bourgeois remet son rapport au supérieur hiérarchique qui le lui a commandé. C'est à cette époque que sa trace est perdue. En juin 2016, huit ans après sa rédaction, le rapport Bourgeois refait mystérieusement surface en fuitant dans la presse.

Ce rapport a été passé à la broyeuse et reconstitué depuis. Le magazine "Pièces à conviction" a enquêté sur certains points de ce document, qui contredisent la version de la banque, ainsi que sur les questions que pose sa disparition…

Extrait de "Affaire Kerviel-Société générale : la justice sous influence ?", une enquête de "Pièces à conviction" diffusée le 22 mars 2017.

Retrouvez cet article sur Francetv info

C'était comment ? Des ados-graffeurs contre le racisme
La restauration du tombeau du Christ à Jérusalem est désormais terminée
Info Médias. Présidentielle : près de 10 millions de téléspectateurs pour le débat
Culture : la place des femmes dans la littérature au fil du temps
Attentat à l'aéroport de Bruxelles Zaventem : le témoignage de Walter Benjamin, rescapé

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages