Affaire Kashoggi : un haut responsable saoudien dément avoir menacé de mort une rapporteuse de l'ONU

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Il ne se souvient pas de la conversation exacte, mais dément "dans les termes les plus forts". Un haut responsable saoudien a démenti, jeudi 25 mars, avoir proféré des menaces de mort à l'encontre de la rapporteuse de l'ONU, Agnès Callamard, à la suite de son enquête sur l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi en 2018. Lors d'une réunion avec des responsables de l'ONU à Genève en janvier 2020, un haut responsable saoudien a menacé à deux reprises de "prendre soin" de la Française si les Nations unies ne freinaient pas ses ardeurs, a rapporté cette semaine le quotidien The Guardian (en anglais).

L'ONU confirme les menaces

Sans nommer le responsable saoudien, la rapporteuse spéciale de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires et arbitraires a déclaré au journal britannique que le commentaire était perçu par ses collègues basés à Genève comme une "menace de mort". "Bien que je ne me souvienne pas des conversations exactes, je n'aurais jamais voulu nuire à une personne nommée par l'ONU, ou à qui que ce soit d'ailleurs", a écrit sur Twitter le chef de la commission des droits de l'Homme d'Arabie saoudite, Awwad Alawwad.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Je rejette cette suggestion dans les termes les plus forts", a écrit cet (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi