Affaire Jubillar : Selon de nouvelles expertises, le téléphone de Delphine n’aurait jamais bougé de la maison

Affaire Jubillar : Selon de nouvelles expertises, le téléphone de Delphine n’aurait jamais bougé de la maison

ENQUETE - De nouvelles expertises du réseau téléphonique conforteraient la thèse de l’accusation, mais leur fiabilité est mise en doute par les avocats de Cédric Jubillar, en détention provisoire depuis quinze mois

Il n’a jamais été retrouvé. Pourtant le téléphone de Delphine Jubillar apporte depuis le début de l’enquête des informations importantes qui pourraient éclairer les circonstances de la disparition de cette mère de famille, dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, à Cagnac-les-Mines dans le Tarn. Son mari, Cédric, en détention provisoire depuis plus d’un an pour « meurtre sur conjoint », a toujours affirmé qu’elle était partie en pleine nuit en emportant son appareil, un Huawei P30 Pro.

Les premières expertises des gendarmes avaient montré qu’il avait borné dans un rayon de deux kilomètres autour du domicile conjugal, situé rue Yves-Montand. Mais les deux juges d’instruction ont décidé de pousser plus avant en sollicitant de nouvelles études confiées à des experts informatiques et portant sur les activités réseaux, en l’occurrence la connexion entre la cellule de l’antenne-relais la plus proche et l’appareil.

Et selon les résultats de ce « net monitoring », dévoilés par RTL, ceux-ci montreraient que le téléphone n’a jamais quitté le lotissement, voire le cercle plus restreint de la maison jusqu’à son extinction à 7h48. Le rapport reste toutefois prudent sur ces analyses en indiquant que l’archi(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Affaire Delphine Jubillar : Combien de temps son mari peut-il rester en détention provisoire ?
Affaire Delphine Jubillar : Le codétenu du mari libéré en échange de sa déposition ? Le parquet dément
Affaire Delphine Jubillar : Qu’a donné la confrontation entre le mari de Delphine et son ex-codétenu à qui il aurait avoué ?