Affaire Jubillar: le renvoi de Cédric Jubillar aux assises requis par le parquet

Une nouvelle audience avait lieu ce jeudi 20 juin pour acter les conclusions du supplément d'information ordonné en janvier dernier.

Le parquet général a confirmé jeudi demander le renvoi devant les assises de Cédric Jubillar, accusé d'avoir en décembre 2020 tué son épouse Delphine, et la cour d'appel de Toulouse se prononcera à ce sujet le 26 septembre, selon les avocats du dossier.

Examiné ce jeudi, le supplément d'information ordonné en février n'a pas modifié la position de l'accusation qui a "évidemment repris tous les éléments graves et concordants (...) qui justifient un renvoi devant la cour d'assises", a estimé Philippe Pressecq, avocat d'une partie civile.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Toulouse rendra sa décision le 26 septembre.

En novembre dernier, les juges d'instruction en charge du dossier avait ordonné le renvoi du mari de Delphine Jubillar pour le meurtre de cette dernière, disparue en décembre 2020. Mais en janvier, un supplément d'information avait été demandé par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Toulouse, estimant que de nouveaux éléments avaient été portés à la connaissance de la justice et pourraient éclairer l'enquête.

De nouvelles auditions ont été menées ces dernières semaines. "De ces différents témoignages, il s'avère qu'aucun élément nouveau n'est amené", est-il écrit dans le procès-verbal de synthèse du supplément d'information des gendarmes de la section de recherche de Toulouse, que BFMTV a pu consulter.

Une nouvelle audience se tenait donc ce jeudi pour acter les conclusions de ce supplément d'information. S'appuyant sur le travail des enquêteurs, le parquet général a requis un renvoi cette fois-ci définitif de Cédric Jubillar devant la cour d'assises pour être jugé pour le meurtre de son épouse. Cédric Jubillar a toujours nié.

Article original publié sur BFMTV.com