Affaire Jubillar : Ces punitions que Cédric infligeait à son fils... et à ceux des autres !

Affaire Jubillar : Ces punitions que Cédric infligeait à son fils... et à ceux des autres !

C'est un portrait peu flatteur qui découle d'un long article de Libération sur l'affaire Jubillar. Après avoir épluché procès-verbaux, témoignages de proches ou encore expertise psychiatrique, le journaliste Guillaume Gendron a signé une plongée passionnante dans ce dossier brûlant. En effet, depuis le mois de décembre 2020, Delphine Jubillar, 33 ans et maman de deux jeunes enfants, n'a plus donné de signe de vie. La dernière personne à l'avoir vue en vie est son mari Cédric, en procédure de divorce avec elle et désormais le suspect numéro 1. Un homme à l'enfance difficile et au comportement complexe pointé du doigt par son entourage.

Cédric Jubillar le savait, il était loin de faire l'unanimité dans son environnement. À Cagnac-les-Mines où il s'est installé avec sa femme Delphine et construit leur maison, il n'avait pas une réputation très sympathique. Toutefois, au-delà du voisin provocateur, certaines personnes soulignent les attitudes problématiques du peintre-plaquiste. Avec son propre fils, Louis, 7 ans aujourd'hui et qui est un témoin crucial de la dernière soirée de Delphine mais pas seulement. Une amie de l'infirmière tarnaise garde en mémoire "les punitions qu'il infligeait non seulement à son fils, mais aussi aux gamins des autres, comme ce jour où des gosses du quartier qui s'embrouillaient pour un vélo ont fini à genoux, mains derrière la nuque, au bord du chemin", écrit Libération.

Aimant provoquer et jouer...

Lire la suite


À lire aussi

Joe Biden : Son fils au coeur d'une affaire de prostitution, il dépense une fortune pour des escorts...
"J'essayais de faire peur à mon enfant" - Affaire Jubillar : Cédric brutal avec son fils ?
Affaire Jubillar : Cédric maintenu en prison... à cause de son fils ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles