Affaire Jubillar: le parquet confirme que le codétenu de Cédric n'a pas été libéré en échange d'informations

Les avocats de Cédric Jubillar, principal suspect dans la disparition de son épouse Delphine en décembre 2020, affirmaient que le codétenu qui a livré des indications aux gendarmes avait pu être libéré plus tôt.

Alors que Cédic Jubillar a été confronté jeudi à un ex-codétenu qui a apporté des indications aux enquêteurs, le parquet dément ce vendredi l'idée selon laquelle ce témoin a pu être libéré plus tôt en échange d'informations, comme l'affirmaient les avocats du principal suspect.

"Ce témoin a informé les services pénitentiaires de son souhait d'entrer en contact avec les enquêteurs le 28 septembre 2021. Au moment de cette démarche, il purgeait au centre pénitentiaire de Seysses une peine d'une année d'emprisonnement pour les outrages et menaces commis en 2018 sur un des agents de l'administration pénitentiaire. Il était libérable dès le lendemain, date de fin de sa peine", explique le procureur de la République de Toulouse.

"Ce témoin n'a ni demandé, ni obtenu de faveur en échange de sa déposition, pas plus qu'elle ne lui a été promise", conclut-il dans un communiqué.

Des aveux de Cédric Jubillar?

Les déclarations du codétenu dont il est question avaient eu pour effet de renforcer les soupçons des enquêteurs quant à la culpabilité de Cédric Jubillar.

D'après ses déclarations aux enquêteurs, le principal suspect, qu'il a rencontré en détention à la prison de Seysses, lui avait expliqué avoir récupéré une voiture blanche pour transporter le corps de Delphine Jubillar et s'en être débarrassé "à côté d’un endroit où ça a brûlé".

Delphine Jubillar a disparu en décembre 2020. Malgré d'importantes recherches, son corps n'a pour l'heure pas été retrouvé.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Cédric Jubillar: ce qu'a dit sa mère aux magistrats lors de sa première audition

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles