Affaire Jubillar : Un incroyable couac pendant l'audition de Cédric révélé !

Au début du mois de juin 2022, Cédric Jubillar a eu rendez-vous avec la justice. L'artisan de 34 ans était attendu à la barre pour défendre sa remise en liberté. En effet, au mois de juin 2021, il a été incarcéré en détention provisoire pour homicide par conjoint pour une durée d'un an, renouvelable. Au bout d'une année, le juge des libertés devait donc statuer sur son sort. Cette nouvelle audition a été marquée par une erreur commise par la justice...

L'attention était grande en ce 9 juin 2022, quand Cédric Jubillar est entré dans le box pour une audience du tribunal judiciaire, rapporte Actu Toulouse. Sur les bancs réservés au public, les regards sont braqués sur l'époux de la disparue du Tarn, Delphine, et principal suspect dans l'affaire. Les photographes assaillent le présumé coupable avec leurs flashes qui crépitent et aveuglent. Cependant, tandis que les objectifs immortalisent le visage de cet homme et que personne, même parmi ses avocats, ne s'offusque, une magistrate du tribunal judiciaire de Toulouse rectifie le tir : la diffusion des images est interdite. Pas de chance pour celles et ceux qui comptaient dévoiler le visage du mari controversé. Si l'envie d'outrepasser cette demande venait, des poursuites étaient envisagées. De quoi calmer les ardeurs.

Aucune photo de Cédric Jubillar n'a fuité depuis. Quant à la décision de justice, elle a penché en faveur d'un prolongement de sa détention, afin d'éviter les troubles à l'ordre...

Lire la suite


À lire aussi

Lucie Bernardoni protégée pendant la Star Academy : incroyables révélations 17 ans après
Joe Biden : Son fils Hunter au coeur d'une affaire de prostitution ? Révélations
Eddy (Mariés au premier regard) lié à Jennifer avant le tournage : ses incroyables révélations

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles