Affaire Jubillar, déclarations choquantes : "Les gendarmes ont maquillé les preuves"

Pour la justice comme pour les proches de Delphine Jubillar, la culpabilité de Cédric, mari de l'infirmière du Tarn disparue, ne fait plus de doutes. A l'heure où le juge des libertés et de la détention va se prononcer sur le cas du peintre-plaquiste de 34 ans – le 18 juin précisément -, les projecteurs sont plus que jamais braqués sur l'époux de celle qui n'a plus donné de signe de vie depuis le mois de décembre 2020. S'il est accablé par l'accusation, il clame depuis le début de son innocence et pointe du doigt les enquêteurs.

En se confiant à un psychiatre pour une expertise versée depuis avril 2022 au dossier judiciaire et dont Le Parisien a eu connaissance, Cédric Jubillar a fait part de son point de vue sur l'affaire. Il accuse tout simplement les autorités : "Les gendarmes ont maquillé les preuves, se désole-t-il. On me considère comme le coupable parfait (...) Je suis innocent, j'ai plein d'hypothèses... Pour eux (les juges et les gendarmes), j'avais de fortes présomptions qu'elle (Delphine) me trompait et je n'aurais pas accepté un divorce à l'amiable si je l'avais su."

Quelle est donc la thèse qu'il défend ? L'artisan père de deux enfants pense que sa femme "s'est barrée", peut-être en Espagne. La conséquence, selon lui, d'un délitement de leur couple qui aurait débuté au printemps 2020, lors du déconfinement. Pour lui, elle a abandonné ses responsabilités d'épouse et de mère : "Je faisais le ménage, la vaisselle et...

Lire la suite


À lire aussi

Affaire Jubillar : "Elle m'a réveillé en pleine nuit", la déclaration lunaire de Cédric, juste après la disparition de Delphine
Affaire Hamraoui, des audios de la joueuse du PSG ont fuité : réaction directe d'Hayet Abidal !
Affaire Jubillar : Insultes aux gendarmes et aux amies de Delphine, Cédric craque dans sa dernière lettre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles