Affaire Jubillar : la cousine de Delphine évoque des violences conjugales

·1 min de lecture
Delphine Jubillar, disparue a Cagnac-les-Mines dans le Tarn, près d'Albi.
Delphine Jubillar, disparue a Cagnac-les-Mines dans le Tarn, près d'Albi.

Bientôt neuf mois après la disparition de Delphine Jubillar, infirmière de 33 ans, qui vivait dans le village de Cagnac-les-Mines (Tarn) avec son mari et leurs deux enfants, le mystère reste entier. Elle n?a donné aucune nouvelle, son corps n?a pas été retrouvé. Pour ses proches, qui attendent désespérément de connaître la vérité, la situation est difficile à supporter.

Malory, cousine de Delphine Jubillar, a accordé ce lundi un entretien à BFMTV dans lequel elle fait part de ses doutes et lance un appel à Cédric, mari de Delphine en instance de divorce au moment de la disparition. « On ne sait toujours pas la vérité, on est toujours dans le doute, on a peur », confesse la jeune femme qui ne pense qu?au « jour où on saura la vérité, pour les petits, pour qu?ils sachent ce qu?il s?est passé ». « Ils vivent sans leur maman qui était toujours présente, ajoute-t-elle. C?est elle qui donnait le nécessaire pour ses enfants, l?amour, la tendresse? »

À LIRE AUSSIAffaire Jubillar : les avocats du mari font appel de son placement en détention

« S?il a fait quelque chose qu?il le dise »

Les soupçons de la cousine de l?infirmière disparue semblent s?orienter sur Cédric Jubillar, qu?elle décrit comme un homme violent envers son épouse. « En 2018, je sais que Cédric lui avait déjà levé la main dessus, témoigne-t-elle. Donc, ça ne rassure pas de se dire qu?il y a déjà eu de la violence entre eux. Combien de fois j?ai entendu ?elle vaut rien?, ?infirmière, c?est facile?, ?tu [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles