Affaire Jubillar : Ce changement physique de Cédric qui n'est pas passé inaperçu !

Depuis la disparition de sa femme Delphine Jubillar en décembre 2020, Cédric Jubillar voit peser sur lui le poids des accusations. Il est considéré par la justice comme le suspect principal dans cette affaire et est sous les verrous à la maison d'arrêt de Seysses près de Toulouse depuis plus d'un an. Des mois qui ont eu un effet sur son mental évidemment, mais également sur son apparence physique. Lors de son audition pour statuer sur la prolongation de sa détention provisoire pour homicide par conjoint, il a montré des changements, remarqués rapidement par Séverine, sa compagne (ou ex ?) qui est venue le soutenir et s'est confiée à Actu.fr.

Cela faisait un an que Séverine, aide-soignante quadragénaire qui a été en couple avec Cédric Jubillar quelques mois avant son incarcération, n'avait pas vu le peintre-plaquiste. En venant à l'audience de la fin du mois de juin, elle a souhaité lui montrer son soutien, à l'heure où les accusations alourdissent le dossier de l'artisan. Quand il l'a vue arriver dans la salle, le visage du détenu s'est illuminé. De son côté, elle trouve qu'il a changé : "Il m'a dit qu'il était content de me voir, un je t'aime, m'a demandé si j'allais bien. Il m'a fait comprendre qu'il tient le coup. Il a l'air fatigué, un peu, mais je m'attendais à pire. Je lui ai dit qu'il avait la barbichette un peu longue, il m'a répondu qu'il n'avait pas de miroir..." En effet, il est venu à la barre avec un "épais...

Lire la suite


À lire aussi

Zazie : La chanteuse dévoile un gros changement physique... et ses fans adorent !
Prince Harry : Gros changement physique avant ses 40 ans ? Il pourrait céder à la chirurgie esthétique !
Letizia d'Espagne canon en robe flashy, elle ne passe pas inaperçue

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles