Affaire Jubillar: Cédric Jubillar fait appel de son maintien en détention, audience le 28 juin

Cédric Jubillar lors d'un rassemblement à Albi (Tarn), le 12 juin 2021, six mois après la disparition de son épouse Delphine. - FRED SCHEIBER / AFP
Cédric Jubillar lors d'un rassemblement à Albi (Tarn), le 12 juin 2021, six mois après la disparition de son épouse Delphine. - FRED SCHEIBER / AFP

Ses avocats n'ont pas dit leur dernier mot. Alors que le juge des libertés et de la détention a rejeté la demande de mise en liberté de Cédric Jubillar, le 13 juin dernier, ses conseils ont fait appel de cette décision. L'audience aura lieu le 28 juin prochain, apprend BFMTV ce lundi.

Par le passé, le principal suspect dans la disparition de Delphine Jubillar, une infirmière du Tarn qui n'a pas donné signe de vie depuis décembre 2020, a déjà fait plusieurs demandes de mise en liberté, toutes rejetées par le juge.

"C'est scandaleux au niveau de la présomption d'innocence, mais la France est coutumière du fait. Dans un pays anglo-saxon, ça n'existerait pas. [...] Le combat continue", commentait Me Alexandre Martin, l'un de ses avocats, après l'annonce de la décision.

Suspect numéro un

En rendant sa décision le 13 juin, le juge des libertés et de la détention avait estimé que des investigations supplémentaires devaient encore être menées, ce qui nécessitait le maintien en détention du peintre-plaquiste.

Depuis sa mise en examen et son placement en détention provisoire, en juin 2021, Cédric Jubillar clame son innocence. Mais des codétenus ont évoqué auprès des enquêteurs que le suspect se serait confié plusieurs fois, avouant avoir tué sa compagne.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles