Affaire Jubillar : un « amoureux » victime d’une dénonciation mensongère ?

Par LePoint.fr
·2 min de lecture
Delphine Jubillar a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020.

Auditionné à trois reprises par les enquêteurs, cet homme aurait tenté de séduire Delphine Jubillar avant sa disparition, ce qu'il dément dans « Le Parisien ».

Il s'agit de l'une des pistes explorées pour tenter de découvrir pourquoi et comment Delphine Jubillar a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier. Un homme de 33 ans, qui a vécu à Cagnac-les-Mines jusqu'à la fin de l'année 2019 et qui connaissait l'infirmière, s'est retrouvé dans le viseur des enquêteurs, relate Le Parisien. À en croire le témoignage d'une voisine et connaissance commune, ce célibataire, père d'un enfant, était « amoureux » de Delphine Jubillar, avec qui il aurait eu un comportement insistant et intrusif avant sa disparition.

En octobre 2020, il aurait été particulièrement entreprenant avec la jeune femme lors d'une soirée, selon ce témoignage. Ce que le principal intéressé dément. « J'ai été victime d'une dénonciation mensongère. Je n'ai jamais dragué Delphine et je ne me suis jamais approché d'elle. D'ailleurs, je n'ai jamais eu son numéro de téléphone », assure-t-il dans les colonnes du Parisien, précisant n'avoir passé « que deux ou trois minutes » à proximité de Delphine Jubillar lors de la soirée en question, à laquelle il s'est rendu avec son fils.

Une version des faits confirmée par la personne qui fêtait son anniversaire ce soir-là. « II n'a jamais été vu comme quelqu'un de lourd à l'égard de Delphine. D'ailleurs, il avait quelqu'un d'autre en tête? » Cela n'a pas empêché les enquêteurs de l'auditionner à trois reprises : deux fois lors du premier mois suivant la disparition de la mère de famille, une autre fois le 8 févrie [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :