Affaire Joël Guerriau : la liste impressionnante des drogues retrouvées dans le sang du sénateur

Joël Guerriau a été placé en garde à vue ce jeudi 16 novembre. Le sénateur de Loire-Atlantique est soupçonné d'avoir drogué une députée en vue d’une agression sexuelle. Selon le parquet de Paris, une femme a porté plainte pour des faits qui se seraient déroulés dans la nuit de mardi 14 à mercredi 15 novembre. L'homme politique a été placé en garde à vue pour "administration à une personne, à son insu, d’une substance de nature à altérer son discernement ou le contrôle de ses actes pour commettre un viol ou une agression sexuelle". Comme l'a rapporté l'AFP, la victime serait une députée. Elle se serait sentie mal après avoir bu un verre au domicile de Joël Guerriau. Des prélèvements dans son organisme ont révélé la présence d’ecstasy, a encore confirmé le parquet de Paris. Le sénateur a été interpellé par les enquêteurs du 3e district de police judiciaire dans le cadre de l’enquête ouverte en flagrance. Son immunité parlementaire n'a donc pas eu besoin d'être levée. Selon le parquet, une perquisition a été menée à son domicile. Sur place, les enquêteurs auraient retrouvé de l'ecstasy. Au lendemain de son placement en garde à vue, le sénateur "a été testé positif à de nombreuses drogues" selon BFMTV. Nos confrères évoquent des traces d'amphétamines, d'opiacées, de cannabis, de cocaïne, de méthadone et de MDMA. Dans la foulée, une confrontation a eu lieu. "La confrontation entre Joël Guerriau et la députée (...)

Lire la suite sur Closer

Perte de poids après 50 ans : ce régime qui vous garantira de ne pas reprendre vos kilos
Tuerie de Chevaline : cet autre drame surréaliste survenu le jour exact de la fusillade
Perte de poids : les vraies boissons qui vous hydratent.
Il retrouve avec effroi sa femme morte dans leur jardin à côté d’un seau de maïs renversé
Mort de Johnny Hallyday : nouvelle attaque frontale de David contre Laeticia, "un spectacle entre deux coupures publicitaires"