Affaire Jacques Bouthier: enquête ouverte pour "abus de biens sociaux" et "blanchiment en bande organisée"

Jacques Bouthier.  - BFMTV
Jacques Bouthier. - BFMTV

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "abus de biens sociaux", "recel" et "blanchiment en bande organisée" dans le cadre de l'affaire "Jacques Bouthier" a appris BFMTV ce lundi auprès du parquet de Paris, confirmant une information de M6. Cette enquête a été ouverte le 12 mai mais l'information n'a été rendue publique que ce lundi. Elle a été confiée à la Brigade criminelle.

Il s'agit pour la justice de vérifier si Jacques Bouthier a pu utiliser des fonds de sa société, Assu 2000, afin de financer ses activités criminelles. Notamment s'il s'est servi de sa société pour louer ou acquérir des logements dans lesquels il a pu héberger les jeunes filles qui l'accusent de viols.

L'ex-PDG d'Assu 2000 en détention provisoire depuis fin mai

Plusieurs femmes travaillant ou ayant travaillé pour Assu 2000 ont accusé l'ex-PDG du groupe d'assurances de faits de harcèlement sexuel et/ou d'aggressions sexuelles. En mars dernier, une jeune femme de 22 ans s'est présentée dans un commissariat parisien, expliquant avoir été la "captive" de Jacques Bouthier qui la violait.

Jacques Bouthier a été mis en examen fin mai pour "traite des êtres humains à l'égard de mineur" notamment et placé en détention provisoire.

Au total ce sont six personnes qui ont été mises en examen et placées en détention provisoire: l'homme d'affaires, son épouse, une jeune fille soupçonnée d'avoir joué les rabatteuses pour Jacques Bouthier et trois hommes de main dont un ancien du GIGN.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles