Affaire Hedi : "très déçu", le jeune homme prend la parole suite à la libération du policier auteur présumé du tir de LBD

L’affaire avait beaucoup fait réagir dans les médias. Dans la nuit du 1er au 2 juillet 2023, Hedi a été gravement blessé par le tir d’un LBD en marge des émeutes, dans un quartier de Marseille. Grièvement touché, il a été opéré et a dû se faire retirer une partie du crâne. Rapidement, un policier, soupçonné d’être à l’origine du tir, a été mis en examen. Il a passé 40 jours en détention provisoire avant d’être remis en liberté, vendredi 1er septembre 2023. Une libération à laquelle Hedi a souhaité réagir. Sur l’antenne de BFMTV, samedi 2 septembre 2023, le jeune homme a d’abord dénoncé une "forme d’injustice". Il a ensuite affirmé être "très déçu" par cette décision. "Ça va un peu mieux. Sur le plan psychologique, avec la décision qu'il y a eu hier, ça a mis un coup", a-t-il assuré, précisant par la suite : "Je me dis qu'on lui donne l'occasion de sortir, alors qu'il a avoué après tellement de mensonges… ce n'est pas honnête". Concernant cette soirée, Hedi a de nouveau déclaré qu’il ne participait pas aux émeutes. "Je ne sais pas ce que le policier a vu", assure le jeune homme qui ajoute : "On ne peut pas avoir peur de moi, je suis gentil, je n'ai fait aucun geste menaçant, je n'ai rien jeté".

Hedi a été grièvement blessé cette nuit-là et il a fait plusieurs séjours à l’hôpital. "Mon neurochirurgien pense que ça va, il a pu programmer la prochaine opération", a-t-il affirmé. Celle-ci va être très importante pour le jeune homme puisqu’elle consistera à lui remettre la partie manquante (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite