Affaire Halimi : les organisateurs de la manifestation espèrent "une cohésion nationale"

·1 min de lecture

Une manifestation de soutien à la famille de Sarah Halimi a lieu ce dimanche à partir de 14 heures sur la place du Trocadéro à Paris et dans d'autres villes comme Nice et Marseille, alors qu'une décision de la Cour de cassation a confirmé la semaine dernière qu'il n'y aurait pas de procès dans cette affaire. À travers sa décision, la Cour de cassation a validé le fait que le suspect du meurtre de Sarah Halimi, tuée en 2017, était pénalement irresponsable en raison d'une "bouffée délirante" due à la prise de stupéfiants. "Aujourd'hui, ce qu'on attend de cette manifestation, c'est déjà une cohésion nationale", explique Jonathan Behar, qui coorganise l'événement, dimanche sur Europe 1.

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

"Ce qui s'est passé avec Sarah peut arriver demain à n'importe qui"

Dans sa décision, la Cour de cassation avait entériné le caractère antisémite du crime. "Ce n'est pas le sujet d'une communauté, c'est le sujet de tous les citoyens", poursuit Jonathan Behar, qui appelle à "une unité" autour de cette affaire. "On doit comprendre qu'aujourd'hui, ce qui s'est passé avec Sarah peut arriver demain à n'importe qui", insiste-t-il. "Avoir des gens de toutes les cultures et de toutes les croyances réunis" est donc le premier objectif de la manifestation, selon lui.

Dans un deuxième temps, l'organisateur considère qu'une autre attente concerne le changement de la loi annoncé par le président de la République, Emmanuel Macro...


Lire la suite sur Europe1