Affaire Griveaux: ce qu'a dit Alexandra de Taddeo aux enquêteurs

1 / 2

Affaire Griveaux: ce qu'a dit Alexandra de Taddeo aux enquêteurs

Comment Alexandra de Taddeo s'est-elle retrouvée en possession des vidéos intimes de Benjamin Griveaux? C'est l'une des questions qui a été au coeur des auditions de la jeune femme dans les locaux de la brigade de répression de la délinquance aux personnes de la police judiciaire parisienne. Placée en garde à vue pendant 48 heures, le 17 février, la compagne de Piotr Pavlenski, l'homme qui a reconnu avoir diffusé ces vidéos, a livré en détails l'origine de ces images.

Le premier contact entre Alexandra de Taddeo et Benjamin Griveaux se fait sur Instagram. La jeune femme s'abonne au compte - public - de l'homme politique, qui la suit en retour. Passés les premiers "like", en avril 2018, le porte-parole du gouvernement de l'époque engage une conversation sur Facebook, selon le récit fait par la jeune femme devant les enquêteurs. Ils évoquent alors de nombreux sujets, la politique, l'humour, mais "rien d'intime".

Des vidéos "exclusivement" à caractère sexuel

Puis quelques jours plus tard, les échanges prennent un autre ton lorsqu'Alexandra de Taddeo poste une photo d'un monument de Paris, proche du domicile de Benjamin Griveaux. "Il m'a insinué que l'on pourrait se rencontrer", explique la jeune femme aux policiers. La rencontre ne se fera qu'au milieu du mois de mai 2018 lorsque le porte-parole du gouvernement se rend "un samedi après-midi" au domicile parisien d'Alexandra de Taddeo. Elle raconte avoir eu "une relation sexuelle consentie"...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi