Affaire Griveaux : la juge d'instruction refuse de demander une expertise psychologique de l'ancien candidat à la mairie de Paris

David Di Giacomo, franceinfo

La juge d'instruction chargée de l'enquête sur la diffusion de la vidéo intime de Benjamin Griveaux refuse la demande d'expertise psychologique et psychiatrique de l'ancien secrétaire d'État, a appris franceinfo mercredi 11 mars de source proche du dossier.

La demande avait été formulée par Juan Branco, en tant qu'avocat de Piotr Pavlenski. Pour la juge, cette expertiste de Benjamin Griveaux, partie civile dans cette affaire, n'est pas utile à la manifestation de la vérité.

Dans cette même affaire, la justice a ordonné il y a plusieurs jours une expertise psychologique d'Alexandra de Taddeo, à qui Benjamin Griveaux avait envoyé ses vidéos intimes. Cette dernière a fait savoir qu'elle ne s'y plierait pas.

Une obligation de soins psychiatriques pour Piotr Pavlenski

De son côté, Piotr Pavlenksi doit non seulement faire l'objet d'une expertise psychiatrique dans le cadre de l'enquête, mais son contrôle judiciaire implique également une obligation de soins psychiatriques. L'activiste russe conteste ces soins, qu'il qualifie d'"oppression psychiatrique".

Si à cause du refus de se plier à ce contrôle judiciaire, ce dernier devait être révoqué, Piotr Pavlenski s'est dit prêt à aller en prison. "C'est ma décision", assure-t-il.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi