Affaire Grégory : la nouvelle vie de Murielle Bolle

France 3

Murielle Bolle est victime d'une injustice, c'est en tout cas ce qu'affirme Jean-Charles Boizot, l'homme qui, à l'époque, lui a offert le gîte. Adolescente au début de

l'affaire du petit Grégory, elle avait d'abord accusé son beau-frère, Bernard Laroche, du meurtre de l'enfant. Quelques jours plus tard, elle s'était rétractée. Il y a quelques semaines, ce dernier témoignage est remis en question par l'un de ses cousins : l'enfer médiatique reprend.

Physiquement transformée

A l'époque, alors qu'il ne la connait pas, Jean-Charles Boizot, persuadé de son innocence, accueille Murielle Bolle dans l'une de ses propriétés, loin des Vosges et du scandale. Aujourd'hui installé dans la Nièvre, celle qui, selon son bienfaiteur, "s'est totalement transformée physiquement", doit pointer à la gendarmerie deux fois par semaine depuis sa remise en liberté conditionnelle. Loin de l'affaire, elle passe désormais ses journées à lire et à recevoir ses proches.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Incendies en Haute-Corse : des foyers encore actifs dimanche
Corse : les incendies contenus, mais pas maîtrisés
Corse : la ville de Sisco ravagée par un incendie
Villas corses sur un site protégé : un cas "tout à fait emblématique"
Haute-Corse : un incendie dévaste 2 000 hectares de végétation

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages