Affaire Grégory : "Dans la mesure où les hommes ne parlent pas, laissons parler la science", affirme l’avocate des parents de l’enfant

franceinfo
·1 min de lecture

36 ans après la découverte du corps du petit Grégory, ses parents, Christine et Jean-Marie Villemin, "ne baissent absolument pas les bras" assure Marie-Christine Chastant-Morand, l'une de leurs avocats, jeudi 17 décembre sur franceinfo. Les avocats des Villemin ont réclamé ce mercredi à la justice de nouvelles expertises ADN, pouvant peut-être permettre l’établissement d’un portrait-robot, quelques semaines après l'audition de plusieurs témoins. "Dans la mesure où les hommes ne parlent pas, laissons parler la science", a déclaré Me Chastant-Morand.

franceinfo : Dans quel état d’esprit sont les parents de Grégory aujourd’hui ?

Marie-Christine Chastant-Morand : Christine et Jean-Marie Villemin sont extrêmement sereins, ont confiance dans la justice et souhaitent vraiment qu’on aille jusqu’au bout. Ils sont très attentifs à ce qui se passe, que ça soit en France, que ça soit à l’étranger, sur toutes les nouvelles méthodes d’aide à l’enquête qui sont arrivées sur le terrain. C’est la raison pour laquelle ils ont eu connaissance de nouvelles méthodes, et que nous avons demandé à la chambre de l’instruction que ces nouvelles méthodes puissent être utilisées dans le cadre de leur affaire. Ce sont des méthodes scientifiques, qui tiennent à l’ADN, des méthodes dites de parentèle, qui permettent d’avoir un spectre beaucoup plus large de comparaisons. C'est la méthode du portrait-robot qu’on peut essayer de mettre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi